Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de service sur notre site. Pour continuer veulliez autoriser l'utilisation des cookies.
Persol
  • Filtre utilisés

  • Marque Persol
Supprimer tous les filtres

Essayez nos filtres

et doublez vos chances de trouver la monture idéale !

Lunettes pour

Largeur du visage

  • Fin
  • Moyen
  • Large
  • Obtenir de l'aide

Forme

Type

Visage

Propriétés

Marque

Couleur de la monture

Couleur des verres

Matériau

Prix en EUR

173

articles

Virtuell Anprobieren

Probieren Sie die Brille virtuell auf Ihrem Gesicht.


Persol : l'empreinte de l'élégance italienne dans le cinéma et le sport


Placer des produits dans des films est une stratégie payante à de nombreux égards et les marques de lunettes manient parfaitement le filon. L'impact sur l'imaginaire collectif peut s'avérer colossal, mais encore faut-il trouver cette savante alchimie entre l'acteur et l'accessoire porté afin de faire naître les moments de légende.

Prenez par exemple le "King of Cool", l'acteur américain Steve Mc Queen. Placez sur ses beaux yeux bleus la première paire de lunettes pliables de l'histoire, la Persol 714, et vous obtiendrez relativement sûrement l'effet recherché, soit un monumental "carton". Le film s'appelait "L'affaire Thomas Crown". Il est sorti en 1968 et la marque italienne s'assurait avec cet acteur joueur et séducteur, dur et rebelle, une présence remarquée sur les écrans de cinéma du monde entier. Avant lui, c'était le bellâtre Mastroianni dans "La Dolce Vita" et "Divorce à l'italienne". Après lui, ce sera George Clooney, Tom Cruise et chez les femmes Julia Roberts et des actrices italiennes surtout…

La flèche distinctive des lunettes Persol

Mais chez Persol comme chez beaucoup d'autres lunettiers historiques, les stars sont venues après. Car bien avant – en 1917 déjà -, il y a la création de l'entreprise Persol par l'Italien Giuseppe Rati, à Turin. Née comme souvent de besoins impérieux de l'époque : protéger les yeux des personnes grandement exposées au soleil, soit en ce temps les as de l'aviation et les effectifs militaires (en Suisse et en Italie). La marque se fera également une belle renommée dans le domaine de l'automobile, notamment avec les lunettes portées par le mythique pilote Juan Manuel Fangio, avant d'investir bien plus tard – dans les années 2000 – le champ du football avec notamment Alessandro Del Piero et Filippo Inzaghi comme égéries.

La flèche Persol, brevetée et arborée sur les charnières de la monture, est l'élément distinctif de la marque, qui possède des lunettes relativement classiques. Les couleurs oscillent généralement entre le noir et le marron, avec un goût pour le tortoise et l'écaillé. La marque remet volontiers au goût du jour des modèles anniversaire (les lunettes de soleil 649, 714 et Cellor sont les plus iconiques) ou lance des éditions spéciales, en s'appuyant sur les travaux artistiques de nombreux créatifs connus (notamment le cinéaste Abel Ferrara en 2013).

Déclinaison de la gamme au féminin

Persol s'appuie donc sur un savoir-faire historique, une grande expertise en matière d'optique et de protection solaire – la marque vaut, ne l'oublions pas, pour "Per il sole" – mais aussi sur une base de style sobre et robuste. Une virilité assumée qui n'empêche nullement une déclinaison très charmeuse de la gamme au féminin, tant sur les modèles de vue que les modèles solaires. Des arguments suffisamment solides pour prétendre au titre de "Queen of Cool" ? A vous d'en juger en les essayant…


* Somme du prix de vente normal de la monture et du prix de vente conseillé pour deux verres plastiques à foyer simple avec traitement anti-reflet et anti-rayures (indice de réfraction 1.5) ayant valeurs sphériques comprises entre +6.0/-6.0 dioptries et valeurs cylindriques comprises entre +2.0/-2.0. dioptries

** Toutes les montures sont équipées de verres anti-reflet, anti-rayures (indice de réfraction 1.5), avec valeurs sphériques de dioptrie comprises entre +6.0/-6.0 et valeurs cylindriques de dioptrie comprises entre +2.0/-2.0.